Nintendo a commencé à s'attaquer aux Starter Kits

27 Replies • 12418 Views

News Question Réflexion

Nuri Yuri

HostMaster

Les fangame utilisant déjà PE ne passeront surement pas à PSDK pour une raison simple : le changement est trop brutal. Contrairement à PSP, PE est complètement incompatible avec PSDK rien ne fonctionne de la même manière du coup c'est même pas une option x)
ln(yo) = <3
Oui je suis d'accord avec toi Leikt y'a qu'à voir le nombre de nouveau sur discord ! Et qui ne prenne même pas la peine de se présenter sur le forum x)

antiNT

Programmeur

C'est vrai que PSDK a encore plus d’intérêt du coup.
Un retour parmi les anciens.
Conséquence logique du down de Pokémon Essentials. Dans leur berger PE, les aspirants fan-markers travaillant sur ce starter kit regardent les alternatives disponibles. PSDK en fait parti, donc on recupère quelques brebis égarées.
Plus que le down du Starter Kit, c'est plus la suppression totale et radicale du Wiki qui a dispersé le troupeau et causé le plus grand préjudice. Ceux qui travaillaient sur un projet en cours se retrouvent du coup privé du "mode d'emploi" de PE.
Comme quoi, le savoir est plus précieux que l'outil lui-même.

Nuri Yuri

HostMaster

Y'a des gens qui ont fait des sauvegardes, faut pas s'en faire :p
ln(yo) = <3
Y'a des gens qui ont fait des sauvegardes, faut pas s'en faire :p
Go copier le mode d emploi de PSP et PSDK !!!! (sans copier coller sinon c est pas marrant ^^)
C'est simple, vous n'appelez pas vos jeux Pokémons, vous ne mettez rien qui viens du jeu officiel, vous supprimez tout et vous recommencez en créant de nouveaux Pokémon qui ne s'appelleront pas Pokémon, effet sonore, sprite, attaque, alors oui ça va prendre un temps fou, mais soit on est fan jusqu'au bout et on boss soit on ferme.
Cette histoire d'abandonner par peur de l'ire de Nintendo toute référence à "Pokémon" dans nos fan-games est un beau débat. J'en ai beaucoup discuté avec mon premier coéquipier... car oui, il m'a posé la question : "Avec un tel scénario, pourquoi ne ferais-tu pas un tout nouveau jeu sans aucun lien avec Pokémon ?"

Mon argumentation a été simple mais super efficace :
• C'est ma passion envers Pokémon qui me donne la foi et l'inspiration pour réaliser ce projet. Sans l'univers Pokémon, je n'ai plus aucune motivation à réaliser un jeu vidéo.
• C'est pour rendre hommage à la licence officielle et montrer que Pokémon a beaucoup de potentiel au sein d'une communauté mature et pas qu'infantile.
• Encourager Nintendo ne pas se reposer sur ses lauriers et ainsi sortir de meilleurs jeux.
• Montrer aussi par "l'effet de masse" que leur bataille contre les fans-games et vaine. S'ils en strikent un, 10 nouveaux apparaissent. À l'instar de Sony et sa licence Sonic, Big N fina un jour par comprendre qu'il faut nager avec le courant et non contre le courant.
• L'argument "tu peux du coup le commercialiser et te faire de l'argent" ne tient pas, car ce n'est pas mon but de gagner de l'argent. Je le fais bénévolement pour qu'un maximum de joueurs (les lésés de Nintendo déçus de la franchise officielle sans cesse infantilisée) puissent en profiter librement.
• Sans le nom "Pokémon", un fan-game aura beaucoup moins de succès. D’ailleurs, niveau définition, ça ne devient même plus un fan-game, mais un jeu inspiré. Les joueurs sont peu enclins à tester un titre qui sort de nulle part. Avec Pokémon, on sait tout de suite ce que ça sera ; et le fan de pokémon - justement la cible du fan-maker Pokémon - aura envie d'y jouer.
• Enfin - l'argument phare me concernant - tout mon scénario repose sur la mythologie Pokémon. Sans l'univers Pokémon, toute l'histoire se casse la gueule.
• Bonus ;
Si on ne fait plus de Pokémon, Pokémon Workshop disparaîtra. Les tentatives de création d'autres jeux ont été un échec, peu de gens ont été motivé pour cela et il ne faut pas se leurrer : peu de gens sur ce forum ont de formation à la création d'un JV ou n'ont pas les connaissances techniques pour. Ce qui tient 80% des makers ici c'est l'univers Pokémon et le côté userfriendly des SK.

Les jeux comme Temtem où tu calques exactement les mêmes concepts, le même fond, mais où tu changes tous les noms de lieux, créatures, objets... Cela porte un nom bien précis : une parodie. C'est pour cela que la parodie est utilisée abondamment pour contourner les droits d'auteurs qui ne surveillent la forme et pas du tout le fond. Hors, les deux contribuent à parts égales à l'originalité d'une œuvre.
D'un point de vue éthique,  je préfère une œuvre bénévole qui se revendique clairement inspirée de la licence originale et qui veut lui rendre hommage qu'une oeuvre à but lucratif dont tous les mécanismes sont copiés collés, et leur auteurs taient le nom de ce qui les ont inspiré (plus à cause de contraintes légales, mais ainsi sont les lois tordues du copyright et sa durée de protection qui dépasse très souvent le siècle entier maintenant).

Puis même si Nintendo aime la surmédiatisation de ses strikes (ça l'arrange beaucoup, car ça génère de la peur), quel est le pourcentage de fan-games inspiré d'une licence Nintendo attaquées pour raison légale ? Vraiment une petite minorité. Certains jeux à succès comme Pokémon Insurgence (qui a pourtant du Online, un site officiel, et est terminé à 100%) n'ont même pas recu une seule lettre de Nintendo.
En termes d'ère du jeu vidéo, nous ne sommes plus dans les années 90 - 2000 où l'éditeur était le seul acteur de son œuvre vidéoludique. Depuis les années 2010, le système de mods s'est démocratisé : on est vraiment rentré dans une ère de partage, de travail collaboratif et de créativité personnelle où la communauté des joueurs veut être acteur dans le jeu qu'il à acheté. C'est leur manière (en plus du prix d'achat) d'aider l'éditeur dans son travail et de rendre son univers encore plus original, y compris pour des publics initialement non visés.
J'ai relu depuis le début et quelque chose m'a fait tilt, c'est que beaucoup disent que Temtem est un jeu troll, sauf que le kickstarter de temtem a très bien marché, tellement bien que le jeu sort sur Switch, PS4 et PC...

J'ai été sur leur kickstarter, j'ai regardé leurs designs, j'ai checké les screenshots du jeu. Oui, certes, c'est du copié/collé sur Pokémon, faut pas se leurrer, sauf que là on parle pas d'amateurs facilement attaquable mais bien d'un studio de développement qui a dû étudier trèèèès attentivement les droits d'auteurs et a su se prémunir de toute attaque de Nintendo.

Là on est pas sur un jeu qui cherche à se cacher (bah non parce que là faut bien gagner sa croûte pour le coup ^^) mais qui s'est fait l'ami du cross plateforme pour pouvoir exister, chose impossible pour un fangame traditionnel .

Personnellement je suis en train d'apprendre à utiliser PSP pour mon projet Pokémon, mais je suis aussi prêt à utilliser PSDK si PSP est down. Certains disent de rester discrets, mais on ne peut cacher le talent quand on le découvre!

Pokémon Uranium a été down car lors de sa sortie en version finale il s'est écoulé plus d'1 millions de téléchargements en une semaine! Soit presque autant qu'à la sortie d'un jeu pokémon officiel! Imaginez si les développeurs n'avaient demandés ne serait-ce que 1 euros pour télécharger le jeu...et des jeux de cette trempe il y en aura encore!

Phoenix Rising a l'air super (j'ai testé vite fait mais sans plus ^^) et même en prenant toutes les précautions possibles pour pas se faire griller il reste l'éventualité que le jeu devienne tellement populaire qu'il en devienne un concurrent sérieux aux jeux pokémons officieles (ou spin-offs).

Bon après, évidemment que c'est pas tout les jours qu'on en a des jeux comme sa, mais je ne pense pas que l'on puisse rester discret sur un fangame, car sur internet tout finit par se savoir.

Et puis si on devait tout plaquer parce qu'on a peur de l'épée de Nintendamoclès, autant ne jamais se lancer dans un projet de fangame! Je préfère me faire couper l'herbe sous le pied que de ne l'avoir jamais senti m'effleurer le petit orteil!

Moralité: Faire comme Corneille, vivre chaque jour comme le dernier , parce qu'on vient de loin (palala ou, palala ou, pala papa!)
Le mot "Troll" pour Temtem fut peu être un peu fort (oui, je sais, je fais mon mea culpa BladeRED  :smile: ), mais il fallait le comprendre comme "Troll envers Nintendo (et leurs droits d'auteur)" et non pas "jeu de mauvaise qualité". ;)
Je reconnais que leur jeu inspiré fait la hype et promet des belles choses. Et comme c'est un studio indépendant, ils peuvent se lâcher librement dans la communication (sans compter les ressources financiers pour payer des sponsors), alors que les fan-games doivent rester un minimum discrets pour ne pas se faire pincer. (Après, quand ça hype à mort et que la machine s'emballe, les développeurs n'ont plus aucun contrôle dessus.)

Pokémon Uranium s'est fait piégé pour deux raisons : le nombre de téléchargements très élevé dû à la hype de la vox populi, mais aussi une erreur critique de communication : beaucoup de joueurs ont cru que c'était un jeu officiel... et ont donc contacté Nintendo pour leur demander d'où venait cette (agréable) surprise de jeu imprévu.  :paf:
L'une des stratégies qui semble bien marcher pour éviter le strike de la firme de Kyoto est de publier son jeu Pokémon par petit morceaux, comme Pokémon Phoenix Rising. On fait le mort et on attend que le soufflet retombe avant de révéler la suite.

Mais éthiquement, le système de droits d'auteurs tel qu'il a été établi dans la civilisation humaine est plein de défauts. D'un côté, tu as les ayants droits qui n'hésitent pas à abuser de leurs privilèges, qui de plus s'étendent sur une durée s'éternisant sans cesse (merci le lobby de Walt Disney et des maisons de disques qui ont taillé les lois sur-mesures pour eux et leurs copains).
Une image vaut mille mots
... et d'un autre côté, seuls les noms sont protégés, non les idées, ce qui laisse une faille de plagiat en suivant les principes de la parodie. (Plus parce que juridiquement, il est impossible de copyrigter une idée, mais si les ayant droits l'auraient pu, ils ne se seraient pas gênés pour empêcher toute pensée critique.)

De mon point de vue, l'originalité (et la beauté) d'une oeuvre ne dépend pas que de la forme (les noms de lieux, personnages, objets... bref, tout ce qui est officiellement protégé par les droits d'auteurs), mais aussi du fond, à part égale (le scénario, l'inspiration, les mécanismes de gameplay, la qualité artistique...).

Un exemple flagrant de plagiat de fond : Éragon de Christopher Paolini. Les critiques littéraires ne se sont pas gênés pour décrier que tout le scénario est copié-collé de Star Wars. Sauf qu'on a changé les noms et qu'on est passé d'un contexte de science-fiction (Androïdes, vaisseaux spatiaux, sabre laser, Jedi et Padawan...) à un contexte fantasy (Dragon, magie, épée légendaire, Maître Dragonnier et Apprenti Dragonnier...). De ce fait, Georges Lucas ne pouvait rien dire et Christopher Paolini pouvait faire toute la pub qu'il voulait sur son oeuvre.
(Pour info, j'ai adoré le livre.) :love:

Autre exemple de plagiat de fond : Digimon. Quand Digimon est sorti 1 an après Pokémon, j'ai tout de suite compris à 11 ans que c'était du plagiat. Mais tous les noms sont changés et les créatures nouvelles ; donc légalement, c'était autorisé. (Bon, ce n'est pas un plagiat total de fond, ils ont quand même mis leur propre patte sur le scénario et innové sur certains mécanismes.)
Mais j'ai trouvé l'original (Pokémon) de meilleur qualité, bien que je préférais le scénario de Digimon, plus mature.

Temtem rejoint donc cette catégorie, ce qui ne l'empêche pas d'être potentiellement un bon jeu (et bien entendu immunisé aux foudres légales de Big N, ce qui leur permet de quérir le privilège de sortir leur jeu sur Nintendo Switch – narguage suprême pour Game Freak).

De ce fait, un fan-game peut se révéler être plus original et de meilleure qualité qu'une œuvre dite "inspirée" reprenant quasiment mot pour mot les mécanismes de l'oeuvre originale, mais en changeant tous les noms. Malgré cela, un fan-game aussi original soit-il deviendra illégal dès qu'il y aura premier nom repris d'une licence.
Enfin, le fan-game aura l'honnêteté de signaler (et révérer) ce sur quoi il s'est inspiré, contrairement à l’œuvre de plagiat de fond qui pour rester réglo ne doit surtout pas citer sur quoi il s'est inspiré. (bravo pour le respect du droit moral...)

A l'ère d'Internet et du partage dématérialisé dont le coût est négligeable, la norme en droit d'auteurs aurait dû être la Licence Creative Commons avec toutes ses nuances (que je trouve équilibrée entre droit de l'auteur original et droits des "spectateurs" qui se procurent l'oeuvre).
Mais on vit dans un monde d'hypocrisie : ainsi sont ficelées les lois.

froakie20

Graphiste

L'une des stratégies qui semble bien marcher pour éviter le strike de la firme de Kyoto est de publier

Si je ne me trompe pas c'est Nintendo of America qui "strike" les fangames, c'est peut-être pour ça que la majorité des fangames "strikés" sont en anglais  :)!
Pokémon Zodiak

Nuri Yuri

HostMaster

Si ce n'est la totalité.
Bonne analyse sinon Amras Anárion, c'était cool à lire :)
ln(yo) = <3
Ils semblerait que nous ne pouvons pas faire grands chose... Nintendo est dans son droit donc nous avons aucune chance...  :non:
Pika powaaaa !

There was an error while thanking
Thanking...